France-Allemagne: la lueur Griezmann

A l’image de son mondial, l’équipe de France s’est imposé avec orgueil hier soir face à l’Allemagne dans la quatrième journée du groupe 1. Leur première confrontation dans cette Ligue des Nations s’était soldé sur un match nul 0-0 à Munich. Le gardien Alphonse Aréola s’était illustré en sauvant à de nombreuses reprises les Bleus.

La seconde confrontation a vue une Allemagne dominatrice durant la première mi-temps. Quant a elle la France a dévoilé de nombreuses lacunes. Un manque de concentration dans les transitions et un repli défensif trop brouillon. C’est donc logiquement que la Mannschaft ouvre le score sur un pénalty transformé par Toni Kroos.

En provocant l’ouverture du score, Presnel Kimpembe ne justifie pas sa titularisation suite à la blessure de Samuel Umtiti. Sa main dans la surface de réparation peut être discutable mais il grille un nouveau joker dans la hiérarchie des Bleus.

kimpembe le parisien

Kimpembe et Pogba dans la surface alllemande. (Source: Le Parisien)

Suite à cette première période, les champions du Monde ont montrés le même visage que la phase de poule du dernier mondial. Les accélérations de Mbappé ont déstabilisés la défense rugueuse de l’Allemagne mais le jeune parisien a délaissé Pavard sur son côté droit. Ce dernier a difficilement géré les percés de Leroy Sané. Dans le milieu de terrain, le Mancunien  Paul Pogba n’a pas convaincu. Depuis la finale remporté face à la Croatie, il n’a pas affirmé son statut de leader technique.

pogba l'équipe

Pogba en difficulté face à l’Allemagne (Source: l’équipe)

 

« Le coach nous a dit que ça ronronnait un peu » Olivier Giroud

L’équipe de Didier Deschamps a balayé toutes incertitudes lors de la seconde mi-temps. Le capitaine Hugo Lloris a maintenu l’espoir en s’intervenant face aux assauts allemands. De son côté le latéral gauche Hernandez s’est mué en passeur décisif sur l’égalisation d’Antoine Griezmann. Ce but 100% madrilène démontre leur connexion sur le terrain. La technicité du coup de tête de Grizou est d’autant plus admirable quand l’on sait que la défense allemande est l’une des plus grande du monde. (Le français mesure 1,75 cm).

Alors que l’on s’attendait à un match nul mérité pour les deux équipes, le turinois Blaise Matuidi provoque un penalty suite à un accrochage avec le défenseur Hummels. La faute est discutable car il glisse sur le pied du défenseur et n’est pas fauché par le bavarois. L’arbitre pouvait demander une assistance avec la Var mais ne l’a pas fait, son choix étant fait.

Le second but d’Antoine Griezmann scelle le sort de la Mannschaft dans cette Ligue des Nations. Ils seront relégués en Ligue B lors de la prochaine édition. De leur côté les Bleus auront besoin au minimum d’un match nul face aux Pays-Bas le 16 novembre à Rotterdam pour se qualifier en demie-finale.

 

2 réflexions sur “France-Allemagne: la lueur Griezmann

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.