sam. Sep 21st, 2019

CHICAGO, IL - OCTOBER 29: Klay Thompson #11 of the Golden State Warriors celebrates after hitting his 14th three pointer to break the single game record for the most three's against the Chicago Bulls on October 29, 2018 at United Center in Chicago, Illinois. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2018 NBAE (Photo by Jeff Haynes/NBAE via Getty Images)

Record à 3 points pour Thompson

Suite à un début de saison décevant pour le sniper de Golden State avec un 5/36 aux tirs à trois points. Le numéro 11 a changé la donne de la manière la plus radicale, en réalisant un nouveau record de shoot à longue distance. Il réalise 14 tirs primés et fait tomber l’ancien record de son coéquipier Stephen Curry (13). 

 

Les Warriors n’auront pas eu besoin de s’employer pour battre les Chicago Bulls cette nuit. La défense était inexistante et le score à la mi-temps est de 92-50. Un récital défensif initié par le Splash Brother qui était intraitable. En rentrant aux vestiaires, Thompson est à 10 tirs à trois points et égale Chandler Parsons.

Dans le troisième quart, Steve Kerr le laisse sur le parquet quelques temps pour atteindre la marque de treize. Pour ensuite le faire sortir sous un United Center médusé et admiratif de l’événement historique auquel ils viennent d’assister. Sa prestation démontre tout son orgueil à prouver au monde du basket-ball qu’il est toujours aussi performant à longue distance. En 27 minutes il compile 52 points à 14 tirs à 3 points. Que ce serait-il passé si le coach californien l’avait laissé plus de temps sur le terrain.

Inutile de dire que le numéro onze de la draft 2011 est l’un des meilleurs pyromanes de la ligue, pour ne pas dire le meilleur. Il a une faculté exceptionnelle à être prolifique au shoot tout en étant à des pourcentages ahurissants. En huit matchs on aura assisté aux :

  • 51 points de Curry contre Washington
  • 41 points de Durant contre New-York
  • 52 points de Thompson contre Chicago.

Golden State semble difficile à arrêter. Quand un joueur n’est pas en forme, un autre prend le relais

Source image : USA Today

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :