sam. Sep 21st, 2019

MINNEAPOLIS, MN - OCTOBER 31: Derrick Rose #25 of the Minnesota Timberwolves cries after the game against the Utah Jazz on October 31, 2018 at Target Center in Minneapolis, Minnesota. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this Photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2018 NBAE (Photo by David Sherman/NBAE via Getty Images)

Vintage D-Rose

Derrick Rose a prouvé au monde de la NBA qu’il avait encore de beaux restes. Celui que l’on disait terminé avec ses blessures à répétitions a renait de ses cendres. A désormais 30 ans il est encore loin de la fin de sa carrière, bien évidemment si les blessures l’épargnent. 

 

Dans équipe de Minnesota rongé par les histoires entre Jimmy Butler et les dirigeants de la franchise. On était loin de s’attendre à une des meilleures performances de ce début de saison. Le plus jeune MVP de l’histoire à 22 ans, 6 mois et 30 jours nous a gratifié de la meilleur marque de toute sa carrière. Il a compilé :

  • 50 points
  • 4 rebonds
  • 6 passes
  • 61.3 % au tir
  • 57.1 % à trois points

L’ancien franchise player des Chicago Bulls a ému toute la planète de la NBA cette nuit. Comment ne pas avoir de la sympathie pour ce joueur. Rappelons que lors de ses folles années dans l’Illinois, D-Rose était le seul à pouvoir tenir tête à LeBron James qui formait les Heatles à Miami avec Bosh et Wade. Sans sa saison all time en 2011, le King aurait enchainé cinq titres de Most Valuable Player d’affilé. Autant dire que le numéro 25 des Timberwolves n’était pas là pour rigoler.

Profitons de ce futur Hall of Famer qui est malheureusement l’un des plus gros gâchis de l’histoire de la NBA.

Source: NBA.com

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :