LeBron instaure sa suprématie

Au fur et à mesure de la saison régulière, les franchises se détachent au classement. Que cela soit vers le Top 8 (synonyme de qualification en Playoffs) ou vers les fonds de la ligue. 

Après le choix fait par le « King » de quitter les Cleveland Cavaliers après 4 années dont 4 finales et un titre en 2016. Deux clans se divisaient au sein des supporters de la grande ligue.

D’un côté ceux qui disaient que le choix de quitter la conférence Est était un mauvais choix parce qu’il pouvait aller en ‘Finals’ sans sourciller. Mais aussi qu’il allait se faire botter en touche par des franchises comme les Golden States Warriors ou les Houston Rockets.

D’un autre côté il y a ceux qui pensaient que sortir de sa zone de confort est une raison de plus de le considérer comme le ‘GOAT’ (Greatest Of All Time). A 33 ans il se devait de se trouver de nouveaux défis à aller chercher.

Après 24 rencontres, les Los Angeles Lakers pointent à la 5 ème place de la conférence Ouest. Eux qui depuis 2012 n’avaient pas trouvé la solution pour accéder au Top 8, peuvent à ce jour se positionner dans les quatre premières places pour assurer un avantage du terrain. Tout cela grâce à l’influence que peut avoir LeBron James sur une équipe.

A chaque fois que LeBron a changé de franchise, cette dernière a sombré l’année suivante. A noter que les Cleveland Cavaliers ont un triste bilan de 5-19. En termes de victoire une seule équipe fait pire qu’eux, les Phoenix Suns.

Cette nuit les pourpres et or ont battus les San Antonio Spurs sur le score de 113- 121 et un James des grands soirs. Sans sourciller, il a dominé le duo DeRozan-Gay (63 points à deux) en compilant 42 points, 5 rebonds et 6 passes.

La marche en avant des californiens ne fait que commencer, ils viennent d’engranger leur quatrième victoire d’affilée.

Source image : the big lead

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.