Murray « J’ai donné absolument tout ce que j’avais »

A la suite de sa défaite au premier tour de l’Open d’Australie, Andy Murray s’est exprimé sur l’état de sa blessure et sur l’héritage qu’il veut laisser au Tennis. Personne ne sait pour le moment si il aura la chance de participer à Wimbledon pour finir sa carrière chez lui en Grande-Bretagne. 

 

– Qu’allez vous faire ces prochaines semaines ? 

Je vais prendre quatre mois et demi de repos, de me reconstruire tennistiquement et de jouer Wimbledon. Mais ce n’est pas évident parce que j’ai souffert ce soir et que je ne peux pas marcher normalement. Je souffre dans ma vie de tous les jours. L’autre option, c’est l’opération. Mais, alors, il n’y a aucune garantie que je puisse rejouer un jour. J’en ai pleinement conscience. C’est une très grosse opération. Mais des athlètes sont passés par là, alors… Il va falloir que je prenne une décision. (…) Si j’opte pour l’opération et que je ne récupère pas, je ne jouerai plus jamais au tennis. Mais j’améliorerai ma qualité de vie. Je ne souffrirai plus autant, pour simplement marcher ou mettre mes chaussettes. Si je ne me fais pas opérer, je sais que je repars pour six mois de souffrances.

– Comment avez-vous vécu votre dernier match à l’Open d’Australie ? 

L’atmosphère était incroyable. J’ai donné absolument tout ce que j’avais, je me suis battu et j’ai joué bien mieux que je l’espérais, surtout par rapport à mon manque d’entraînement. Je serais OK de finir là-dessus.

-Quel héritage voulez-vous laisser au Tennis ? 

Je me suis entraîné dur, probablement trop à certains moments de ma carrière. C’est quelque chose que je changerais si je pouvais revenir en arrière. J’aurais parfois dû renoncer à une séance d’entraînement ou décider de prendre un jour off.

Source interview : l’équipe

Source image : eurosport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.