«On va vivre un enfer. Mais on a hâte de se mesurer à eux» Cyril Dumoulin, (gardien de l’équipe de France)

Après leur trois victoires consécutives, l’équipe de France jouera ce soir son premier gros affrontement de ces championnats du monde. Face à l’Allemagne ils joueront une qualification pour les demi-finales de la compétition. 

Tous les français ont en travers de la gorge cette demi-finale des championnats du monde 2007. A l’époque, le pays organisateur était l’Allemagne, comme cette année. Les Bleus avait été volés par un arbitrage plus que douteux dans les derniers instants du match. Les cadres des Experts présent à l’époque le savent plus que personne. Il ne faudra pas baisser les bras et ne pas se laisser sortir de la rencontre par les supporters ou l’équipe adverse.

En allemand, il existe un mot qui reflète assez bien cette rivalité : Hassliebe, entre amour et haine. Je pense que du côté allemand nous inspirons le respect. Avec notre palmarès, c’est inévitable. Mais nous sommes aussi l’équipe à battre. Chez eux, ils vont vouloir tout écraser. Kentin Mahé ailier-gauche des Bleus

 

Les allemands mené par l’ailier gauche parisien Uwe Gensheimer, ont un avantage psychologique certain. Les supporters français auront du mal à se faire entendre dans les tribunes largement en leur défaveur.

Contre l’Allemagne, on s’attend à une très grosse ambiance, comme il y a eu quand on était chez nous (au Mondial 2017). C’est une date qu’on a cochée depuis un petit moment. Adrien DiPanda arrière droit des Bleus.

Source image: RTL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.