Le bronze de l’avenir

Les Bleus ont su se relever de la débâcle subit en demi-finale par le Danemark. Ils sont allés chercher une médaille de bronze très prometteuse face à l’Allemagne 26-25. Avec le départ de nombreux cadres et les blessures, les tricolores ont misés sur la jeunesse lors de ce mondiale. Apprendre dans la défaite, mais que demander de mieux lorsque l’on apprend avec une médaille au bout ? 

Après avoir terminé ses championnats du monde avec une médaille de bronze, l’équipe de France doit se tourner vers l’avenir pour préparer au mieux les prochaines échéances. Dans un an jour pour jour les Bleus se présenteront en Suède, Autriche et Norvège pour remporter une nouvelle coupe d’Europe.

« On ne pouvait gagner que comme ça, en faisant la bonne dernière interception, la bonne dernière passe. On est allé chercher cette médaille avec les tripes et je suis très heureux pour l’ensemble de l’équipe, le staff, les supporters. » Michaël Guigou capitaine des Bleus.

Comme au match de poule contre ces mêmes allemands, les joueurs de Didier Dinart ont su marquer à la dernière seconde de la rencontre. Cette fois-ci ce n’était pas pour décrocher le nul mais bel et bien pour la victoire. Sur une contre-attaque rondement mené par Michaël Guigou et conclu par Nikola Karabatic, lui qui était venu comme un joker suite à sa courte récupération de blessure.

Deux ‘experts’ ont joués leur dernier match dans un mondial. Luc Abalo et Michaël Guigou ont annoncés vouloir continuer jusqu’aux prochains JO, on aura donc la chance de les revoir pendant un an et demi sous le maillot bleu.

Rappelons qu’une victoire aux championnats d’Europe permettrait aux sextuples champions du monde de se qualifier pour les Jeux-Olympiques de Tokyo.

Source image : RTL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.